« Bien sûr, les voitures ont toujours été importantes dans notre famille, mais quand on a trois enfants, rouler en voiture de sport n’a rien d’évident, même si on travaille chez Porsche depuis plus de 20 ans », confie Jens Dietz, responsable du service après-vente chez Porsche Suisse SA, en dirigeant sa voiture vers la place de l’hôtel de ville de Loèche. « Reste que pendant toutes ces années, j’en ai toujours eu envie, même à l’époque où nous avions un break familial. Et évidemment, il fallait que ça soit une 911 », ajoute-t-il en riant, tout en guettant l’arrivée de son frère. « J’ai fini par trouver une 996 de 17 ans et je me la suis achetée. »

Cinquième génération de 911, cette 2x2 places lancée fin 1997 a été la première à être équipée d’un moteur Boxer de six cylindres refroidi par eau. Pour ne pas la confondre avec le Boxster, plus petit et avec lequel elle partageait certains composants, on a renoncé, du moins temporairement, à la bande lumineuse continue à l’arrière. À l’avant, elle a été dotée de phares surnommés « œufs au plat » en raison de leur forme.

C’est depuis ce tranquille petit village du Valais que Jens Dietz et son frère Jörg veulent parcourir une partie de l’étape du Grand Tour, entre Zermatt et Lausanne. Le Grand Tour de Suisse relie en un road trip exceptionnel les routes conduisant aux principales curiosités du pays. D’une longueur totale d’environ 1 600 kilomètres, l’itinéraire comprend 22 lacs et 13 sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. Bien entendu, le col de la Furka, le plus haut de Suisse avec ses 2 429 mètres au-dessus du niveau de la mer, fait également partie de ce circuit hors du commun.

Jens Dietz n’a pas longtemps à attendre devant la résidence d’été des évêques datant du XVe siècle, avec ses fenêtres romanes en plein cintre et son impressionnante coupole de verre conçue par le célèbre architecte Mario Botta. Une autre 996 s’avance déjà sur la place pavée de Loèche. « Au début, ça m’a un peu agacé que ce soit justement mon frère qui soit le premier de la famille à posséder une Porsche. Après tout, le car guy de la famille, c’était moi », confie Jens Dietz. Maintenant, ils ont chacun une 996 et sont tous deux émotionnellement liés à leurs voitures de sport de Zuffenhausen. Jörg Dietz, professeur de comportement organisationnel à la Faculté des Hautes études commerciales de l’Université de Lausanne, adore leur design, assez controversé au départ. Les rondeurs reflètent exactement la mode de la fin des années 1990. « Après, les modèles sont redevenus plus anguleux et plus agressifs », explique Jörg Dietz. « Quand on roule, on a toujours les ailes avant dans le champ de vision. Et puis, ce modèle est déjà équipé de l’ABS et du PSM et il est parfaitement adapté à un usage quotidien », lance-t-il avec satisfaction. « Je dois préciser que les feux arrières de la 996 de mon frère ne sont pas d’origine », ajoute Jens Dietz, pour qui Porsche n’a aucun secret. Son frère se contente de sourire.

Les commentaires sur les « œufs au plat » amusent vraiment les deux frères : « Chaque fois que je vais m’installer au volant, j’admire ces lignes à la fois douces et dynamiques », explique Jens Dietz. « J’ai toujours été fasciné par la 996, car à l’époque, quand j’étais chef de produit chez Porsche AG, j’étais par exemple responsable des chaînes à neige, des sorties d’échappement sport et du système de galerie de toit de ce modèle. » Les deux frères associent de nombreux moments positifs à leur 996 et apprécient de pouvoir prendre la route sans être pressés par le temps. Le moment est venu pour eux de se lancer dans leur étape du Grand Tour : depuis Loèche, ils descendent d’abord dans la vallée puis traversent le Valais en longeant le Rhône. Des fenêtres latérales de la Porsche, on voit défiler la forteresse de Valère du XIe siècle, perchée sur les collines qui dominent Sion, et le château de Tourbillon.

À la hauteur de Martigny, les deux frères se demandent s’ils ne vont pas faire un détour par la Fondation Pierre Gianadda, avec son parc de sculptures et sa collection d’une cinquantaine de véhicules anciens datant de 1897 à 1939. Autre possibilité, une visite éclair à l’abbaye de Saint-Maurice, qui abrite l’un des plus riches trésors monastiques d’Europe, déjà exposé au Louvre. Ils décident de tourner à droite et de diriger les deux 996 vers l’ancienne résidence des chevaliers d’Aigle. Le château d’Aigle trône au milieu des célèbres vignes de Chasselas dont s’enorgueillit la région et abrite un petit « musée du vin, de la vigne et de l’étiquette ».

« Pour moi, l’important, ce n’est pas seulement de conduire la 911, de la regarder ou de la posséder, c’est aussi d’avoir la certitude qu’on peut lui demander encore plus de puissance si l’on en a envie », lance Jens Dietz en arborant un sourire malicieux. « J’apprécie énormément la dynamique de cette voiture. » Et pour cet amoureux du détail, des sorties d’échappement sport et des jantes en aluminium look Turbo au design de la 993 Turbo s’imposaient donc. « Ce qui est assez singulier, c’est que nous avons tous les deux une 996 équipée d’un essuie-glace arrière qui en fait ne sert pas à grand-chose », observe Jens Dietz. Son frère ajoute : « La mienne a même des capteurs de parking, dont j’aurais aussi bien pu me passer. Mais bon, disons que ça a été un achat spontané, que je n’ai d’ailleurs jamais regretté. J’avais un second travail et je me suis offert cette Porsche avec ce qu’il me rapportait en plus », se souvient Jörg Dietz sur la route de Montreux en passant devant le château de Chillon, célèbre dans le monde entier : « Je l’ai achetée à un particulier qui déménageait aux Pays-Bas et qui voulait s’en séparer. »

Les deux 996 poursuivent leur route à travers la jolie ville de Montreux, théâtre du mythique festival de jazz. Depuis 1967, des stars comme Queen, James Brown ou Frank Zappa se produisent sur les bords du lac Léman. Deep Purple y a même enregistré son tube mondial Smoke on the Water après l’incendie du casino en 1971. Sur l’avenue Claude Nobs, les Porsche passent devant le Miles Davis Hall et le célèbre Fairmont Le Montreux Palace.

996, 2022, Porsche Schweiz AG

Elles poursuivent leur tour en passant devant d’élégantes villas et longent le lac aux reflets turquoise. Arrivés à Vevey, Jörg et Jens Dietz pourraient faire une halte au Chaplin’s World, musée dédié à la star du cinéma muet, ou à l’Alimentarium, qui présente une exposition permanente sur les aliments et sur l’histoire de l’entreprise mondiale Nestlé, mais ils préfèrent poursuivre leur route en direction de Lavaux.

Ils passent les premières pentes du vignoble en terrasse de Lavaux et le petit village viticole de Saint-Saphorin, puis s’arrêtent dans la pittoresque localité de Cully. Dans le petit restaurant Le Major Davel, juste à côté de l’embarcadère, les deux frères évoquent la journée qu’ils ont passée avec les deux Porsche sur leur tronçon du Grand Tour, et ils sont parfaitement d’accord : « Rien que nous deux et nos deux 996, c’était vraiment super ! Il faut vraiment que nous remettions ça. »

Weitere Artikel

Consommation et émissions

911 Carrera GTS

WLTP*
  • 11,4 – 10,4 l/100 km
  • 258 – 236 g/km

911 Carrera GTS

Consommation de combustible / Émissions
consommation de carburant en cycle mixte (WLTP) 11,4 – 10,4 l/100 km
émissions de CO₂ en cycle mixte (WLTP) 258 – 236 g/km
Classe d'efficacité: G

Macan GTS

WLTP*
  • 11,7 – 11,3 l/100 km
  • 265 – 255 g/km

Macan GTS

Consommation de combustible / Émissions
consommation de carburant en cycle mixte (WLTP) 11,7 – 11,3 l/100 km
émissions de CO₂ en cycle mixte (WLTP) 265 – 255 g/km
Classe d'efficacité: G