Comment Sunshine Control protège-t-il du soleil ?

À l’état initial et hors tension, il est blanc mat et maintient la chaleur estivale à l’extérieur. Mais dès que la Taycan démarre, le toit panoramique avec Sunshine Control, disponible en option sur toutes les versions du modèle, entre en action.

   

Il active par une fonction de mémoire le dernier réglage sélectionné et se tient prêt pour de nouvelles commandes. Par sélection sur le panneau de commande tactile, le toit devient semi-transparent dans les niveaux « Semi » et « Bold », totalement translucide en mode « Clair » et il peut être obscurci de l’avant vers l’arrière comme un store via le curseur. L’effet est immédiat : la température ressentie et la température effective au niveau de la tête diminuent considérablement par temps ensoleillé. En hiver, la couche Low-E située sur la face inférieure vous fait oublier le froid désagréable ressenti à proximité des surfaces vitrées. Comme un bonnet chaud, Sunshine Control vous protège là encore et démontre que cet équipement offre bien davantage que son nom ne le laisse supposer : il est plus efficace qu’un store et aussi plus modulable, et tout cela pour une consommation d’énergie inférieure à 20 watts.

Dix années de recherche pour atteindre la perfection

Panneau de commande tactile :

Panneau de commande tactile :

au-delà de la commutation graduelle vers le mode clair, on peut également utiliser le curseur pour faire passer les neuf segments de l‘avant à l’arrière en mode mat ou clair.

Tout ceci est le résultat spectaculaire d’un travail de développement passionnant. « Les couches de cristaux liquides intégrées dans le verre du vitrage sont connues depuis longtemps dans l’architecture pour leur pouvoir de régulation thermique », explique Stephan Wetzel, spécialiste du vitrage automobile chez Porsche. Voilà plus de dix ans qu’il se consacre à la recherche et au développement dans ce domaine, avec pour objectif de trouver des solutions permettant à la technologie intelligente de répondre aux exigences spécifiques du secteur automobile. Les challenges étaient multiples : « Changements rapides de luminosité et variations importantes des conditions climatiques, vibrations et – du moins jusqu’à présent – une durabilité toujours insuffisante en cas de forte exposition aux UV ». Mais aujourd’hui, le résultat est là, impressionnant, qui fait de Porsche un pionnier dans la conception de cette option intelligente. Le toit panoramique avec Sunshine Control rend superflu tout store pare-soleil, lequel réduit l’espace disponible pour la tête.

Et il bloque aussi plus efficacement la chaleur. Lors d’un essai rigoureux simulant un réchauffement de 45 minutes équivalent à celui du soleil d’été en Afrique du Sud, la température au niveau de la tête est restée plus fraîche de 9 °Celsius qu’avec le meilleur store existant. Et le toit vitré de la Taycan en mode clair offre beaucoup plus de lumière dans l’habitacle que tous les toits panoramiques teintés existants.

Le secret : une structure par couches

Sept couches sont nécessaires pour obtenir ce prodige climatique. Au cœur du système : une matrice polymère avec une couche conductrice de courant ultrafine des deux côtés, appelée oxyde d’indium-étain. Si aucune tension n’est appliquée entre ces couches, la matrice est mate. Si une tension alternative est appliquée, les cristaux liquides se réorganisent et libèrent la vue. De chaque côté de ce noyau novateur se trouvent ensuite un film de sécurité et une couche de verre – la couche extérieure réfléchit la chaleur du soleil grâce à un revêtement argenté, tandis que la couche intérieure exerce un effet isolant. Les couches conductrices sont divisées en neuf segments par des découpes laser pratiquement invisibles. Le mode « Semi » signifie 40 pour cent de mat, le mode « Bold » 60 pour cent. « En réalité, nous avions envisagé de simples bandes, mais cela donnait un aspect un peu grossier. Mon collègue Markus Schulzki, du département de pré-études, a alors mis au point en collaboration avec notre service design un look radicalement différent », explique Stephan Wetzel. La forme du troisième feu stop nous a fourni une source d’inspiration pour la création de ce motif distinctif. « Et c’est exactement ce que nous recherchions ! Nous avons été tout de suite enthousiasmés. » C’est ainsi qu’à une fonctionnalité exceptionnelle est venue s’ajouter une forme en parfaite adéquation.

Effets secondaires positifs inclus

Deux autres petits effets secondaires, bien que caractéristiques chez Porsche, soulignent le caractère innovant de ce composant : le verre feuilleté est beaucoup plus léger qu’un toit comparable en verre monocouche et c’est un isolant particulièrement efficace dans les plages de fréquences de la musique et de la voix humaine. Les bruits parasites restent à l’extérieur, assurant ainsi un plus grand confort à l’intérieur. Maintenant que nous maîtrisons la technologie, d’autres perfectionnements et personnalisations deviennent envisageables. Et Stephan Wetzel souriant : « Chez Porsche, nous n’en avons jamais fini. Soyez certains qu’il y aura encore bien d’autres avancées. »

Thorsten Elbrigmann
Thorsten Elbrigmann

Consommation et émissions

Taycan GTS

WLTP*
  • 0 g/km
  • 23,3 – 20,3 kWh/100 km
  • 439 – 504 km

Taycan GTS

Consommation et émissions
Émissions de CO₂ en cycle mixte (WLTP) 0 g/km
Consommation électrique en cycle mixte (WLTP) 23,3 – 20,3 kWh/100 km
Autonomie électrique en cycle mixte (WLTP) 439 – 504 km
Autonomie électrique en cycle urbain (WLTP) 539 – 624 km
A 0 g/km
B
C
D
E
F
G