• Si nous devions un jour produire en série ce concept, telle serait notre vision :
  • Créer la voiture la plus rapide de l’histoire sur la Boucle nord du Nürburgring pour un modèle homologué pour la route
  • Rapport poids-puissance de 1 kg/ch environ
  • Déportance nettement accrue par rapport à la 911 GT3 RS actuelle
  • Recharge pratiquement deux fois plus rapide que sur le Taycan Turbo S

Chez Porsche, les concept cars ont de tout temps ouvert la voie à suivre pour l’avenir de la marque. Le constructeur de voitures de sport perpétue cette tradition en dévoilant son dernier concept. Mission X est une réinterprétation hors normes d’une hypercar, avec des portes à ouverture en élytre, dans le plus pur style des modèles de course qui participent à la classique sarthoise au Mans, et un groupe motopropulseur électrique efficient à hautes performances.

La Mission X est un concept de sportive biplace radical présenté en première mondiale le 8 juin, la veille de l’ouverture de l’exposition temporaire organisée au musée Porsche à Zuffenhausen (Stuttgart) à l’occasion des 75 ans de passion de la marque pour les voitures de sport (« 75 Years of Porsche Sports Cars »). Cette exposition célèbre une date spéciale : il y a 75 ans, le 8 juin 1948, la 356/1 Roadster obtient l’homologation requise pour pouvoir circuler sur la route. Cette homologation du premier modèle portant le nom de Porsche constitue la date de naissance de la marque en tant que constructeur de voitures de sport.

« La Porsche Mission X est une vitrine technologique qui esquisse l’évolution future des voitures de sport. Elle s’inscrit dans la continuité des sportives emblématiques des dernières décennies. À l’instar de la 959, de la Carrera GT et de la 918 Spyder, la Mission X apporte un formidable élan pour le développement de futurs concepts », déclare Oliver Blume, Président du Directoire de Porsche AG. « Pour réaliser des voitures de rêve, il faut de l’audace, car l’audace a du génie. Au fil du temps, Porsche a su rester Porsche tout en ne cessant d’évoluer. »

Michael Mauer, responsable du département Style Porsche, précise : « Avec la Mission X, Porsche marque son attachement aux valeurs fondamentales de la marque. L’identité de la marque et de nos produits est au cœur du processus de développement de nos modèles de série. Le concept présenté aujourd’hui réalise la symbiose entre le caractère sportif des modèles de la marque et le luxe moderne incarné par Porsche. »

Le concept Mission X est une hypercar relativement compacte (4,5 m de long pour 2 m de large environ). Avec un empattement de 2,73 m, ses dimensions correspondent à celles de la Carrera GT et de la 918 Spyder. Pour des raisons aérodynamiques, les pneumatiques montés à l’arrière sont plus larges que ceux montés à l’avant (jantes 20 pouces à l’avant, 21 pouces à l’arrière).

Design : réinterprétation des éléments classiques de la marque
La Mission X représente la quintessence de la performance et du luxe moderne. Sa silhouette sculpturale et ses lignes musculeuses reprennent les codes stylistiques des hypercars, sans agressivité ostentatoire. La carrosserie surbaissée (hauteur de caisse inférieure à 1,2 m) arbore une teinte Rocket Metallic, une couleur élégante conçue spécialement pour ce concept. La carrosserie est agrémentée d’éléments de design en carbone apparent placés sous la ligne de ceinture de caisse. Ces éléments en finition satinée arborent une légère nuance de teinte, mais leur structure matérielle reste parfaitement reconnaissable.

Le pavillon au-dessus des occupants est constitué d’un dôme en verre allégé, avec un exosquelette en plastique renforcé de fibres de carbone. Les portes en élytre de type Le Mans sont fixées sur le montant avant et sur le toit. Elles s’ouvrent vers l’avant et vers le haut. Ce type de porte a déjà été utilisé sur la légendaire voiture de course Porsche 917. La signature lumineuse est particulièrement soignée. Pour la Mission X, le graphisme à quatre points, caractéristique de Porsche, a été réinterprété. La forme verticale des optiques de phare est inspirée de modèles de course historiques, notamment les Porsche 906 et 908. La ligne des optiques de phare a été étirée vers le bas. Une structure porteuse high-tech enserre les modules d’éclairage à LED. Les bandes lumineuses étroites des feux de jour et des clignotants sont mises en exergue. Lorsque l’éclairage est activé, les optiques de phare semblent faire un clin d’œil. Entièrement allumés, les feux avant confèrent à la voiture une certaine assurance.

L’arrière de la Mission X se caractérise par la bande lumineuse qui semble flotter sur toute la largeur de la voiture. Le monogramme Porsche transparent est rétroéclairé. Les feux arrière aux formes sculpturales émergent comme s’ils étaient en suspension dans l’air. Ils s’étendent sur toute la largeur de la voiture et sont scindés en quatre segments. Pendant la recharge, l’éclairage de la lettre « E » sur le monogramme Porsche varie en intensité lumineuse, ce qui crée une touche de mystère.

L’écusson Porsche modernisé fait ses débuts sur la Mission X. Métal précieux brossé, structure alvéolée en relief, animal héraldique revisité et couleur dorée rehaussée : à bien y regarder, telles sont les différences entre l’écusson modernisé de Porsche et son prédécesseur immédiat. Avec ses lignes épurées et modernisées, l’écusson Porsche revisité véhicule à merveille le caractère de la marque. Sur la Mission X, le capot avant et le volant arborent l’écusson modernisé. Il trône également en version monochrome sur les moyeux de roues.

À bord, le conducteur est placé au centre de toutes les attentions, comme en témoignent l’asymétrie assumée et les variations de couleurs dans l’habitacle. Les deux sièges arborent des teintes différentes. Le siège conducteur est Gris Kalahari, avec une assise en cuir Brun Andalou. La sellerie forme une unité de couleur avec la console centrale et la planche de bord. Le siège passager est dans une teinte contrastante, Brun Andalou. Coques de siège intégrées en PRFC, ceintures de sécurité six points, volant ouvert sur le dessus, avec commutateurs de mode et palettes : l’habitacle reprend des codes stylistiques issus de la compétition automobile. L’habitacle comporte plusieurs caméras embarquées. L’enregistrement commence dès que le conducteur appuie sur le bouton d’enregistrement (REC) du module de commande multifonctions.

Autre point fort côté passager : un système à baïonnette est intégré à la planche de bord. Ce système permet de fixer un module de chronométrage. Pour la Mission X, Porsche Design a créé un module de chronométrage spécial doté d’un affichage analogique et numérique. Les chronomètres sont conçus pour une utilisation sur circuit et en rallye. Ils peuvent afficher les temps au tour ou les données vitales du conducteur.

Avant-garde technologique : performances optimales en termes de rapport poids-puissance, de déportance et de recharge
Porsche fait œuvre de pionnier en matière de performance dans le domaine de l’électromobilité et du développement durable. Le concept présenté répond parfaitement à ces impératifs. Notre vision: si notre Mission X devait être produite en série, elle devrait présenter les caractéristiques suivantes :

  • Détenir le temps record sur la Boucle nord du Nürburgring pour un modèle homologué pour la route;
  • Offrir un rapport poids-puissance de 1 kg/ch environ;
  • Afficher une déportance nettement supérieure à celle de la 911 GT3 RS actuelle;
  • Assurer des performances de recharge nettement accrues avec une architecture 900 V et un temps de recharge deux fois moindre que sur le Taycan Turbo S (modèle Porsche à ce jour le plus performant en matière de temps de recharge).

La batterie est logée au centre, derrière les sièges. Cette disposition centrale de la batterie, baptisée « configuration e-core », permet de placer l’essentiel de la masse au centre de la voiture. Comme pour un modèle à moteur central classique, cette architecture offre une excellente agilité.

Les supersportives innovantes dans l’histoire de Porsche
Voiture de série la plus rapide de son époque, première Porsche de série en fibre de carbone et premier modèle homologué pour la route à descendre en dessous de la barre des sept minutes sur la Boucle nord du Nürburgring : la Porsche 959 (1985), la Carrera GT (2003) et la 918 Spyder (2013) ont fait date dans l’univers des supersportives. Elles sont donc les précurseurs de la Mission X sur le plan conceptuel.

En 1985, la Porsche 959 fait ses débuts. Véritable vitrine technologique, la supersportive avec son bloc six cylindres à plat biturbo de 450 ch et son aérodynamique optimisée atteint une vitesse de pointe de 317 km/h, ce qui constituait alors le record du monde pour une voiture de sport de série.

Avec son moteur V10 développant 612 ch, son design au caractère affirmé, et surtout l’expérience de conduite incomparable assurée par ce modèle d’exception, la Porsche Carrera GT reste aujourd’hui encore une icône incontournable dans l’univers des supersportives.

La technologie hybride de Porsche atteint des sommets avec la 918 Spyder. En septembre 2013, la sportive biplace de 652 kW (887 ch) est le premier modèle homologué pour la route à descendre en dessous des sept minutes sur les 20,6 km de la Boucle nord du Nürburgring (6:57 min). Porsche entend rester fidèle à son ambition d’excellence en matière de performance dans l’électromobilité. Si la Mission X est un jour produite en série, nous entendons faire en sorte qu’elle soit le modèle homologué pour la route le plus rapide sur la Boucle nord du Nürburgring.

Sur notre microsite dédié à la Porsche Mission X vous trouverez le dossier de presse détaillé ainsi que de nombreuses photos et vidéos supplémentaires : https://porsche.link/230608-en

Pour en savoir plus et obtenir des vidéos et des photographies, rendez-vous sur la newsroom Porsche : newsroom.porsche.com

Related Content

Consommation et émissions

911 Carrera GTS (provisional values)

WLTP*
  • 11,0 – 10,5 l/100 km
  • 251 – 239 g/km

911 Carrera GTS (provisional values)

Consommation et émissions
Consommation de carburant en cycle mixte (WLTP) 11,0 – 10,5 l/100 km
Émissions de CO₂ en cycle mixte (WLTP) 251 – 239 g/km
A
B
C
D
E
F
G 251 – 239 g/km

911 GT3 RS

WLTP*
  • 13,2 l/100 km
  • 299 g/km

911 GT3 RS

Consommation et émissions
Consommation de carburant en cycle mixte (WLTP) 13,2 l/100 km
Émissions de CO₂ en cycle mixte (WLTP) 299 g/km
A
B
C
D
E
F
G 299 g/km

Cayenne GTS

WLTP*
  • 13,3 – 12,6 l/100 km
  • 303 – 287 g/km

Cayenne GTS

Consommation et émissions
Consommation de carburant en cycle mixte (WLTP) 13,3 – 12,6 l/100 km
Émissions de CO₂ en cycle mixte (WLTP) 303 – 287 g/km
A
B
C
D
E
F
G 303 – 287 g/km

Cayenne GTS Coupé

WLTP*
  • 13,3 – 12,6 l/100 km
  • 303 – 287 g/km

Cayenne GTS Coupé

Consommation et émissions
Consommation de carburant en cycle mixte (WLTP) 13,3 – 12,6 l/100 km
Émissions de CO₂ en cycle mixte (WLTP) 303 – 287 g/km
A
B
C
D
E
F
G 303 – 287 g/km

Macan Turbo Electric

WLTP*
  • 0 g/km
  • 20,7 – 18,8 kWh/100 km
  • 518 – 591 km

Macan Turbo Electric

Consommation et émissions
Émissions de CO₂ en cycle mixte (WLTP) 0 g/km
Consommation électrique en cycle mixte (WLTP) 20,7 – 18,8 kWh/100 km
Autonomie électrique en cycle mixte (WLTP) 518 – 591 km
Autonomie électrique en cycle urbain (WLTP) 670 – 765 km
A 0 g/km
B
C
D
E
F
G

Taycan Turbo S (2023)

WLTP*
  • 0 g/km
  • 23,4 – 22,0 kWh/100 km
  • 440 – 467 km

Taycan Turbo S (2023)

Consommation et émissions
Émissions de CO₂ en cycle mixte (WLTP) 0 g/km
Consommation électrique en cycle mixte (WLTP) 23,4 – 22,0 kWh/100 km
Autonomie électrique en cycle mixte (WLTP) 440 – 467 km
Autonomie électrique en cycle urbain (WLTP) 524 – 570 km
A 0 g/km
B
C
D
E
F
G