Avec son moteur central à haut régime de 500 ch (368 kW) et son poids à vide de 1 415 kg, le Porsche 718 Cayman GT4 RS, nouveau fleuron de la gamme 718, redéfinit le plaisir de conduire au volant d’une sportive. Conçue pour les amoureux de la conduite automobile, la sportive séduit par sa conception allégée, le réglage de son châssis axé sur la performance, son aérodynamique optimisée et sa signature sonore unique. À son aise sur les étroits lacets montagneux comme sur les circuits, le 718 Cayman GT4 RS règne désormais sur le segment des sportives compactes à moteur central, comme en témoigne sa performance sur la Boucle nord du Nürburgring, qu’il a parcouru en 23 secondes de moins que le 718 Cayman GT4.

Le moteur atmosphérique six cylindres à plat délivrant un régime maximal de 9 000 tr/min est la pièce maîtresse de cette sportive conçue pour un plaisir de conduire à l’état pur. Ce bloc équipe déjà la 911 GT3 Cup, le modèle de course, ainsi que la 911 GT3 de série. Avec ce groupe motopropulseur, le modèle affiche un gain de puissance de 80 ch (59 kW) par rapport au 718 Cayman GT4, offre un rapport poids-puissance de 2,83 kg/ch et développe un couple maximal de 450 Nm (contre 430 Nm sur la variante GT4).

Sur le plan visuel, le nouveau fleuron de la gamme 718 se distingue notamment par ses entrées d’air d’admission situées derrière les fenêtres côté conducteur et passager, en lieu et place des habituelles vitres de custode. Ces nouvelles entrées d’air améliorent le flux d’admission, tout en produisant une sonorité riche en émotions dans l’habitacle. Le nouveau modèle conserve également les habituelles entrées d’air situées devant les passages de roues arrière, désormais utilisées pour le refroidissement du moteur.

Comme tous les modèles RS récents, le nouveau 718 GT4 RS est proposé exclusivement avec une boîte de vitesses à double embrayage PDK. Dotée de sept rapports, cette transmission assure des passages de vitesse extrêmement rapides, gage de performances optimales. Les amateurs de commande manuelle peuvent garder les mains sur le volant et changer de rapport avec les palettes ou utiliser le levier du sélecteur logé sur la console centrale, qui a été redessiné sur le nouveau modèle.

Avec ses réglages sportifs et ses rapports courts, la boîte PDK confère à la sportive à moteur central une accélération à couper le souffle. Ainsi, le 718 Cayman GT4 RS abat le 0 à 100 km/h en seulement 3,4 s (GT4 avec PDK : 3,9 s) et atteint en septième une vitesse maximale de 315 km/h (GT4 avec PDK : 302 km/h).

À l’instar des autres modèles RS, la conception allégée est une caractéristique centrale du nouveau 718 Cayman GT4 RS. La sportive biplace ne pèse que 1 415 kg avec le réservoir plein et sans conducteur (norme DIN), un gain de 35 kg par rapport au 718 GT4 avec boîte PDK. Cet allègement s’explique notamment par le recours au polymère renforcé de fibres de carbone (PRFC) pour différentes pièces, notamment le capot et les ailes avant. En outre, les tapis de sol ont été allégés et les garnitures d’isolation ont été réduites. Par ailleurs, la lunette arrière est en verre allégé. Les garnitures de porte, également en matériaux allégés, sont dotées de sangles d’ouverture en textile. Les filets faisant office de vide-poche témoignent de la chasse aux grammes superflus.

Le design extérieur du 718 Cayman GT4 RS se distingue par le nouvel aileron arrière fixe, doté d’une fixation en col de cygne et de supports en aluminium. Hérité de la Porsche 911 RSR, le modèle de course GT de la marque, cet aileron particulièrement efficient a été introduit pour la première fois sur un modèle de série avec la 911 GT3. Avec sa garde au sol abaissée de 30 mm par rapport au 718 Cayman, ses prises d’air stylisées devant les passages de roue avant, son soubassement caréné, optimisé en termes d’aérodynamique, avec diffuseur arrière intégré, le diffuseur avant doté de plusieurs niveaux de réglage et la nouvelle lèvre de spoiler avant dotée d’ailettes (sideblades) conçues pour optimiser l’écoulement de l’air, le 718 Cayman GT4 RS génère en mode Performance (réservé à un usage sur circuit, non homologué sur route) une déportance accrue de 25 % par rapport au 718 Cayman GT4.

Le 718 Cayman GT4 RS doit également ses performances accrues aux modifications apportées à son châssis. Les rotules, qui assurent une liaison mécanique rigide avec la caisse, confèrent à la sportive une remarquable précision directionnelle et une maniabilité hors pair. Conçu pour le circuit, le châssis réglable est doté d’amortisseurs configurés spécifiquement pour les modèles RS. La fermeté des ressorts et la raideur des barres stabilisatrices ont été ajustées.

Avec le pack Weissach, disponible en option, le 718 Cayman GT4 RS gagne encore en sportivité sur le plan visuel. De nombreux éléments sont en finition carbone apparent : le capot avant, les entrées d’air d’admission et de refroidissement, le carter de la boîte à air, la coque des rétroviseurs extérieurs et l’aileron arrière. Les sorties d’échappement en titane évoquent celles de la Porsche 935. L’arceau de sécurité boulonné, à l’arrière, est également en titane. La partie supérieure de la planche de bord est habillée de Race-Tex. La lunette arrière arbore un monogramme PORSCHE grand format. Avec le pack Weissach, la sportive peut être chaussée de jantes forgées en magnésium de 20 pouces, moyennant un supplément de prix, en lieu et place des jantes forgées en aluminium, fournies de série.

Grâce aux nombreuses améliorations par rapport au 718 Cayman GT4, la version GT4 RS est désormais la déclinaison la plus sportive et la plus dynamique de la gamme 718, comme en attestent ses performances sur la Boucle nord du Nürburgring. Lors de la phase finale des essais, Jörg Bergmeister, ambassadeur de la marque et pilote de développement, a parcouru les 20,832 km de la Boucle nord du Nürburgring en 7:09,300 minutes. L’ancien tracé de 20,6 km, qui servait auparavant de mètre étalon pour mesurer les performances des sportives de la marque, a été parcouru par le 718 Cayman GT4 RS en 7:04,511 minutes, soit 23,6 s de moins que le 718 Cayman GT4.

Exclusivement réservé aux futurs clients du 718 Cayman GT4 RS, le chronographe Porsche Design 718 Cayman GT4 RS fait écho à la sportivité du modèle à moteur central. Il bénéficie lui aussi d’un concept allégé et de caractéristiques à hautes performances grâce aux propriétés du titane, un matériau high-tech à haute résistance mécanique. Sa masse oscillante s’inspire du style des jantes de la sportive et peut se décliner en différentes couleurs, en adéquation avec le nuancier du modèle.

Le nouveau Porsche 718 Cayman GT4 RS est dévoilé en première mondiale au salon de l’automobile de Los Angeles (Los Angeles Auto Show). Il est disponible dès aujourd’hui à la commande et est proposé à partir de 144 485 EUR (TTC). Les premières livraisons en France sont prévues pour le deuxième trimestre 2022. Sur le 718 Cayman GT4 RS, le pack Weissach est proposé en option. Ce pack permet d’optimiser l’aérodynamique de la sportive. La version de compétition, le 718 Cayman GT4 RS Clubsport, est également présentée à Los Angeles. Il fera ses débuts dans différentes compétitions nationales et internationales à partir de 2022.


Pour en savoir plus et obtenir des vidéos et photographies d’illustration, rendez-vous sur la newsroom Porsche : newsroom.porsche.fr

718 Cayman GT4 RS (17/11/2021) – Valeurs WLTP : 13,2 l/100 km - Émissions de CO2 : 299 g/km. Plus d’informations sur le site www.porsche.fr

Valeurs déterminées suivant la méthode de mesure légale obligatoire. Depuis le 1er septembre 2018, les véhicules sont homologués selon la norme WLTP (Worldwide Harmonized Light Vehicles Test Procedure). Dans la mesure où les valeurs WLTP sont données sous forme de plages de valeurs, elles ne se rapportent pas à un seul véhicule et ne font pas partie intégrante de l’offre : elles ont pour seul objectif de permettre des comparaisons entre les différents types de véhicule. Certaines options et équipements peuvent faire varier certains paramètres du véhicule tel que le poids, la résistance au roulement ou la résistance à l’air et, en plus des conditions météorologiques, des conditions de circulation ou du style de conduite, peuvent faire varier la consommation de carburant, d’électricité, les émissions de CO2 et les performances du véhicule.

Related Content