Cette entrée en matière spectaculaire fut suivie de nombreuses autres premières sur les rives du lac Léman. Ainsi, à chaque édition du salon, Porsche s’attache à perpétuer la tradition en présentant les modèles les plus sportifs de son temps. Pour célébrer sa première apparition au salon de Genève il y a 70 ans, le constructeur de voitures de sport présentera cette année la huitième génération du modèle emblématique de la marque, la 911, dans sa déclinaison Cabriolet(1). Porsche dévoilera également en première mondiale le 718 Cayman T(2) et le 718 Boxster T(2) pour marquer l’événement.

Il y a 70 ans, le 17 mars 1949, Porsche exposait, sur un petit stand situé dans le hall principal du salon genevois, la 356 Coupé et la 356 Cabriolet, sorties des ateliers de Gmünd (Autriche). Le public réserva aux deux sportives un accueil enthousiaste. Cette première de la marque sur un salon automobile majeur jeta les bases de la réussite future de l’entreprise qui lança ensuite la production de série de ce modèle à Zuffenhausen. Jusqu’à l’arrêt de sa production en 1965, la 356 fut produite au total en quelque 78 000 exemplaires.

Le salon automobile international de Genève, considéré comme le plus important au monde, gagna en notoriété dans les années 1960. Chaque année, Porsche y présente, avec les autres grands constructeurs, ses dernières nouveautés. C’est ainsi que la Porsche 904 Carrera GTS y fut présentée pour la première fois il y a 55 ans. Cette sportive à moteur central conçue par Ferdinand Alexander Porsche fit sensation à l’époque. Aujourd’hui encore, la 904 Carrera GTS est considérée comme la plus belle voiture de sport de tous les temps.

En 1969, la Porsche 917 fut également présentée pour la première fois à Genève. A l’époque, le département chargé des relations avec la presse annonça l’arrivée du modèle de course le plus puissant sur le circuit international, « l’un des concurrents les plus sérieux sur les épreuves classiques d’endurance ». Tout juste 50 ans plus tard, la 917 dotée du numéro de châssis 001 est exposé au musée Porsche, dans une version restaurée dans son état d’origine de 1969.

Le constructeur de voitures de sport a également choisi le salon de Genève pour présenter la première 911 GT3. En 1999, la 911 GT3 Type 996, dans sa livrée Gris Arctique avec ses phares en amande fut ainsi présentée à la presse à l’occasion du salon. 20 ans plus tard, l’appellation GT3 désigne une légende du sport automobile.

En 2014, Porsche présenta à Genève la 919 Hybrid pour célébrer son retour dans la catégorie reine (LMP1) du Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC), avec les 24 Heures du Mans en point d’orgue. Le règlement WEC, qui avait été entièrement refondu à l’époque, exigeait notamment le recours à une motorisation hybride. La 919 Hybrid, dotée d’une puissance cumulée de près de 1 000 ch, servit de laboratoire de recherche pour les futurs modèles produits en série. De 2015 à 2017 inclus, l’équipe Porsche LMP décrocha trois fois d’affilée la première place au classement général des 24 Heures du Mans, et remporta trois titres de champion du monde des constructeurs et trois titres de champion du monde pour les pilotes de la Porsche 919 Hybrid.

Le prototype LMP1 fut mis à l’honneur à Genève aux côtés de la 911 RSR, la version de course la plus aboutie du modèle emblématique de la marque, avec ses quelque 470 ch de puissance. En 2014, avec la 919 Hybrid et la 911 RSR, engagée chacune dans une catégorie différente du championnat WEC, jamais l’engagement de Porsche en compétition n’aura été plus complet.

Il y a un an, en 2018, Porsche présenta deux innovations caractéristiques de la stratégie produit de l’entreprise : la 911 GT3 RS(3) avec son châssis de course et son moteur atmosphérique à haut régime de 4 litres de cylindrée et 520 ch (383 kW) de puissance, et un concept Cross Utility Vehicle (CUV) 100 % électrique. Ce concept-car se distinguait par son design audacieux et ses caractéristiques tout-terrain, mais aussi par son système d’affichage et de commande à bord novateur avec écran tactile et système de commande oculaire. Avec son capot plongeant et ses ailes au galbe prononcé, l’avant de la Mission E Cross Turismo revendique sur le plan visuel sa filiation avec la Porsche 911. Ce concept de 4,95 m de long développe plus de 600 ch en transmission intégrale. Le modèle Mission E Cross Turismo, dans sa version destinée à circuler sur route, est issu du concept Mission E présenté au salon automobile de Francfort en 2015 (IAA). En automne 2018, le Conseil de surveillance de Porsche AG a donné son accord pour lancer la production de série du Taycan Cross Turismo sur le site de Zuffenhausen.

Related Content

Consommation et émissions

Taycan Turbo

WLTP*
  • 0 g/km
  • 23,6 – 20,2 kWh/100 km
  • 435 – 507 km

Taycan Turbo

Consommation et émissions
Émissions de CO₂ en cycle mixte (WLTP) 0 g/km
Consommation électrique en cycle mixte (WLTP) 23,6 – 20,2 kWh/100 km
Autonomie électrique en cycle mixte (WLTP) 435 – 507 km
Autonomie électrique en cycle urbain (WLTP) 537 – 630 km
A 0 g/km
B
C
D
E
F
G

Modèles Taycan Cross Turismo

WLTP*
  • 0 g/km
  • 24,8 – 21,2 kWh/100 km
  • 415 – 490 km

Modèles Taycan Cross Turismo

Consommation et émissions
Émissions de CO₂ en cycle mixte (WLTP) 0 g/km
Consommation électrique en cycle mixte (WLTP) 24,8 – 21,2 kWh/100 km
Autonomie électrique en cycle mixte (WLTP) 415 – 490 km
Autonomie électrique en cycle urbain (WLTP) 517 – 616 km
A 0 g/km
B
C
D
E
F
G

Taycan 4S

WLTP*
  • 0 g/km
  • 26,0 – 21,0 kWh/100 km
  • 335 – 464 km

Taycan 4S

Consommation et émissions
Émissions de CO₂ en cycle mixte (WLTP) 0 g/km
Consommation électrique en cycle mixte (WLTP) 26,0 – 21,0 kWh/100 km
Autonomie électrique en cycle mixte (WLTP) 335 – 464 km
Autonomie électrique en cycle urbain (WLTP) 383 – 524 km
A 0 g/km
B
C
D
E
F
G

Taycan Turbo S

WLTP*
  • 0 g/km
  • 25,6 – 24,3 kWh/100 km
  • 390 – 416 km

Taycan Turbo S

Consommation et émissions
Émissions de CO₂ en cycle mixte (WLTP) 0 g/km
Consommation électrique en cycle mixte (WLTP) 25,6 – 24,3 kWh/100 km
Autonomie électrique en cycle mixte (WLTP) 390 – 416 km
Autonomie électrique en cycle urbain (WLTP) 434 - 477 km
A 0 g/km
B
C
D
E
F
G